Le gâteau de lune, une pâtisserie signature de la fête de la mi-automne au Vietnam

Le gâteau de lune, symbole de la fête de la mi-automne

La fête de la mi-automne, ou Tet trung thu, s’approche à grands pas. Il s’agit de l’une des plus importantes célébrations de l’année au Vietnam mais également dans d’autres pays influencés par la culture chinoise. Un mois avant le grand jour, il est courant de voir dans les commerces un gâteau bien particulier qui est trouvé partout durant cette occasion : le gâteau de lune, en vietnamien banh trung thu.

La fête de la lune, une tradition millénaire

La légende la naissance de la fête de la mi-automne

Au Vietnam, la fête de la mi-automne, se déroule lors du quinzième jour du huitième mois lunaire. Cette fête est une occasion pour les familles de se réunir, de préparer un festin de friandises et d’admirer la plus belle lune de l’année. Aujourd’hui, il s’agit également de la fête des enfants, et on leur offre notamment de nombreux jouets traditionnels.

>>>Découvrir les jouets traditionnels de la fête de la mi-automne au Vietnam

Étant l’une des plus grandes fêtes asiatiques, on pense que la fête de la mi-automne prend son origine en Chine au Xe siècle av-J.C, il s’agirait d’une célébration pour la récolte au moment de la pleine lune. À l’époque de la dynastie Tang au VIIe siècle de notre ère, elle devint la fête de la lune. À cette occasion, les gens se réunissaient, fêtaient et admiraient une lune des plus brillantes. Cette fête était censée être associée à la légende de Xuanzong. Cet empereur de la dynastie Tang commença à organiser des célébrations officielles dans son palais après avoir visité le palais de la lune au ciel.

La naissance du gâteau de lune

Selon la légende, l’empereur admirait la lune au quinzième jour du huitième mois lunaire de chaque année, au moment où la lune est la plus ronde et la plus brillante de l’année. Durant cette soirée, il appréciait la lune en mangeant une sorte de gâteau rond qu’il partageait avec ses mandarins. Cette coutume fut bientôt pratiquée dans tout le pays. Les gâteaux ronds furent connus par la suite sous le nom de « gâteaux de lune » depuis le XIIIe siècle et la dynastie de Yuan.

Les différents gâteaux de lune

De nos jours, ces pâtisseries traditionnelles sont si souvent consommées que le nom alternatif de la fête de la mi-automne est la fête des gâteaux de lune. Durant cette occasion, chaque famille vietnamienne prépare des gâteaux de lune comme offrandes aux ancêtres ou cadeaux pour les proches. Les Vietnamiens ont généralement deux types de gâteaux : le Banh nuong (gâteaux cuits au four avec une épaisse croûte de blé) et le Banh deo (gâteaux gluants et moelleux avec une croûte de riz gluant). Les gâteaux vietnamiens ont souvent une forme ronde ou carrée, symbolisant la Terre et le Ciel. Ils se présentent sous une infinité de saveurs, à la fois sucrées et salées.

Les gâteaux de lune traditionnels

Tandis que les gâteaux de lune de la plupart des pays asiatiques ont la forme ronde, ceux du Vietnam ont deux formes différentes, l’une est carrée et l’autre est ronde. Un gâteau a généralement deux parties : la croûte et la garniture.

La croûte : Banh nuong ou banh deo

Le banh nuong, l'une des variétés de gâteau de luneIl est possible de distinguer ces deux gâteaux grâce à leurs croûtes qui sont fabriquées à partir de différentes farines. La croûte dorée typique du banh nuong est composée de farine de blé, d’œufs, d’huile, de bicarbonate de soude et d’une sorte de sirop. La farine de blé, ayant une très faible teneur en protéine, elle convient parfaitement à la fabrication de la croûte à texture molle.

En plus de la farine de haute qualité, le sirop est également un ingrédient de base qui détermine la tendresse et la couleur du gâteau. Il comprend du sucre, de l’eau, du malt, de l’eau de cendre, du jus et du zeste de citron. Sa préparation nécessite un certain savoir-faire et de nombreux facteurs doivent être pris en compte, notamment la cuisson et la température. Il faut préparer le sirop au moins deux mois, voire un an à l’avance.

Le banh deo, l'autre variété de gâteau de lune

Plus le sirop est préparé longtemps, plus il a une saveur raffinée. Après avoir été cuite au four, une croûte réussie doit être tendre, parfumée et arborer une surface brune et brillante ainsi que des côtés jaunes dorés.

La croûte de banh deo, quant à elle, est plus facile à fabriquer puisqu’elle se compose de farine de riz gluant cuit, d’eau de fleur de pomelo ou de vanille et de sirop sucre. Puisqu’elle est fabriquée à partir de farine de riz gluant cuit, elle peut être consommée immédiatement après le moulage, sans cuisson au four. La croûte du gâteau gluant revêt généralement la couleur blanche crémeuse de riz gluant.

La garniture des gâteaux de la fête de la mi-automne : mixte ou sucrée

Un exemple de garniture mixte pour le gâteau de lune

La garniture est considérée comme l’âme des gâteaux de lune. Il existe des dizaines de garnitures qui peuvent être divisées en deux groupes principaux : mixtes et sucrées. La garniture mixte est généralement salée et traditionnellement préparée à partir de saucisse, de graisse du porc sucrée, d’huile, de confitures (confiture de citrouille, confiture de lotus), de graines et noix (graines de citrouille, graines de pastèque, sésames blancs, noix de cajou ou cacahuètes), de feuilles de citron hachées, de sel et de sucre.

Les ingrédients secs sont hachés en dés et puis mélangés avec une liquide composé de sucre, d’eau, de vin et de farine de riz gluant jusqu’à ce que le mélange soit collant et facile à façonner en petites boules. Pour la garniture sucrée, elle est traditionnellement faite d’un seul ingrédient, soit la pâte d’haricot vert, soit la pâte de graines de lotus.

La garniture sucrée du gâteau de la fête de la mi-automne

On peut utiliser la garniture mixte pour le Banh nuong, la garniture sucrée pour le Banh deo et vice versa. Il faut faire attention à ce que la garniture utilisée pour le gâteau gluant soit précuite avant d’être fourrée à l’intérieur de la croûte. Celle du gâteau cuit doit être d’abord sautée et puis fourrée dans la croûte avant la cuisson au four. Aujourd’hui, on ajoute d’autres ingrédients tels que le poulet rôti, la nageoire de requin à la garniture mixte ou on remplace les ingrédients traditionnels de la garniture sucrée par de la pâte de haricots rouges, du chocolat, de la poudre de thé vert, de la noix de coco ou du taro. Un ou deux jaunes d’œufs salés peuvent aussi être ajoutés au milieu de la garniture pour donner un goût pulpeux et parfumé au gâteau. Bien qu’il existe une grande variété de gâteaux avec de nombreuses saveurs, les gâteaux traditionnels sont toujours préférés.

La variétés plus modernes de gâteaux de la fête de la mi-automne

Comment bien manger un gâteau de lune ?

Gras et assez sucrés, les gâteaux de lune sont rarement consommés sous leur forme d’origine. Ils sont coupés en petits morceaux que l’on se partage et que l’on accompagne avec une tasse de thé ou de tisane. Bien qu’ils soient délicieux, les gâteaux de lune traditionnels sont très caloriques et on trouve une quantité importante d’huile, de sucre et de sel. Ainsi, ils sont déconseillés aux personnes souffrant de diabète ou de surcharge pondérale. Mais, comme la fête de la mi-automne ne se fête pas sans les gâteaux de lune, il existe aujourd’hui des gâteaux diététiques qui sauront satisfaire les papilles gustatives des consommateurs, tout en les maintenant en bonne santé.

Bien déguster le gâteau de lune vietnamien

C’est donc le moment d’en profiter. Si vous êtes à présent curieux de découvrir cette pâtisserie à l’occasion de la fête de la mi-automne, vous en trouverez dans les jours qui viennent, dans la plupart des pays asiatiques.

Et pour découvrir Hanoï à l’heure de la mi-automne :
>>> 10 Jours de Hanoï à Saïgon : D’une capitale à l’autre
>>> La grande traversée du Vietnam en 15 jours
>>> Une découverte du Vietnam en famille

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *