Dormir chez l'habitant au Vietnam

Dormir l’habitant au Vietnam, une expérience unique

Pour connaître un peuple et sa culture, il n’y a rien de plus fort que de dormir chez l’habitant. Partager les activités quotidiennes, un thé, un verre d’alcool local et le dîner. Passer une journée complète chez l’habitant permet de rapprocher les peuples et les cultures et de partager des moments uniques lors d’un voyage au Vietnam.

Pourquoi dormir chez l’habitant ?

Rencontrer les habitants au Vietnam

Dormir chez l’habitant est une expérience unique et incontournable lors d’un voyage au Vietnam, particulièrement dans le nord du pays. C’est dans cette région que l’on trouve la majorité des ethnies minoritaires du pays. Des populations souvent isolées, qui possèdent des langues et des traditions uniques. Passer une journée dans le quotidien des habitants est donc une occasion parfaite pour eux de prendre conscience de la richesse de leur culture mais surtout de la partager auprès de voyageurs, curieux d’en découvrir plus.

Bien évidemment, l’aide d’un guide-interprète est essentiel pour partager et échanger au maximum avec vos hôtes. Vous pourrez ainsi poser toutes vos questions et vivre ces petits moments authentiques qui transforment un voyage au Vietnam en une expérience à part entière. Si vous êtes d’une nature curieuse vous serez alors comblé par une nuit chez l’habitant, puisque bien souvent, cette curiosité est mutuelle. En effet, vos hôtes seront sans doute ravi d’en savoir plus sur votre ville d’origine, votre mode de vie, votre profession et bien évidemment, comme dans chaque conversation avec des Vietnamiens, si vous êtes marié !

En bref, si vous êtes de passage au Vietnam et que vous souhaitez réellement vous immerger dans la culture locale, dormir chez l’habitant est indispensable !

 

Dormir chez l’habitant au Vietnam, une action solidaire

Pour nous, dormir chez l’habitant est une action solidaire. Elle permet tout d’abord de contrer un exode rural massif des jeunes générations qui se tournent vers les villes, faute de pouvoir obtenir des revenus suffisants dans les campagnes. En emmenant des voyageurs chez les habitants des campagnes vietnamiennes, cela permet notamment d’offrir un complément de revenu supplémentaire et ainsi valoriser des régions et des savoir-faire.

Ambiance lors d'une nuit chez l'habitant

Préserver les traditions

De plus, une nuit chez l’habitant joue aussi un rôle dans la préservation des cultures et des traditions. En effet, en emmenant des voyageurs ayant une soif de savoir sur la culture locale, cela permet de valoriser des traits culturels qui ont tendance à disparaître avec la modernisation galopante du Vietnam. Bien-sûr, il ne s’agit pas d’empêcher cette modernisation. Par exemple, aujourd’hui, la grande majorité des maisons chez l’habitant possèdent le wi-fi. Mais il s’agit davantage de donner une occasion aux habitants de partager leur culture, de sortir leurs instruments de musique, de parler de certaines coutumes qui semblent communes dans leur quotidien mais qui surprennent toujours les voyageurs qui découvrent le Vietnam. On se rend ainsi compte de la curiosité naturelle des voyageurs pour ces petites traditions et donc leur richesse. Ce qui est aussi le cas pour les voyageurs étrangers, qui ont aussi ces habitus méconnus des Vietnamiens.

Favoriser l’échange

Pour nous, dormir chez l’habitant, c’est donc un bon moyen de favoriser l’échange entre les peuples et les cultures afin que chacun puisse prendre plaisir à expliquer et partager sa culture avec l’autre. C’est pourquoi il nous tient à cœur de proposer des logements chez l’habitant qui soient authentiques. Nous ne proposons pas de nuits dans les logements artificiels où seule la mise en scène compte. Nous travaillons directement avec les populations locales ou avec des associations qui proposent des projets solidaires qui permettent à tous de tirer un bénéfice du tourisme local.

 

Comment se déroule une nuit chez l’habitant au Vietnam ?

L’arrivée chez l’habitant

Activités à faire lors d'une nuit chez l'habitantEn règle générale, vous arriverez chez l’habitant dans la journée. Après avoir salué vos hôtes d’un jour et avoir partagé une tasse de thé en guise de bienvenue, vous pourrez prendre possession de votre espace et installer vos affaires. Vous pourrez ensuite prendre part aux activités quotidiennes des habitants. Selon l’endroit et la saison, vous pourrez assister et participer à la récolte ou au repiquage du riz, afin d’en savoir plus sur l’activité principale des habitants. Vous pourrez aussi pêcher, partir pour une balade à vélo dans le village ou encore participer à l’élaboration du dîner et apprendre quelques secrets de la cuisine vietnamienne.

Le dîner

Enfin, viens l’heure du dîner. Il s’agit du moment le plus important de la journée. Toute la famille et les voyageurs se réunissent en cercle, généralement sur une nasse de bambou traditionnelle. Les plats sont disposés et chacun possède un petit bol et une paire de baguette pour se servir. En règle générale, avant de commencer le repas, tout le monde trinque avec un verre d’alcool de riz local et le repas peut commencer. Le dîner est l’occasion parfaite d’échanger et de discuter, vous aurez le temps de poser vos questions pour en découvrir plus sur vos hôtes. Votre guide pourra alors jouer le rôle d’interprète afin de faciliter la communication.

Activités nuit chez l'habitant au Vietnam

Après, le dîner, chacun peut rejoindre son espace pour passer la nuit. Le lendemain, vous pourrez prendre un bon petit-déjeuner avant de vous préparer à reprendre la route et après de chaleureux au revoir avec vos hôtes.

 

Où dormir chez l’habitant au Vietnam ?

Quelques destinations pour dormir chez l'habitant

Il est possible de dormir chez l’habitant à peu près partout au Vietnam, les locaux étant souvent très heureux d’héberger les voyageurs. Mais bien souvent, nous recommandons aux voyageurs de passer une nuit chez l’habitant dans le nord du pays. En effet, c’est ici que vous vivrez des expériences les plus authentiques.  Carnets d’Asie propose notamment de dormir chez des familles de l’ethnie Tay, Dao, H’mong ect. En bref, si vous passez plusieurs nuits chez l’habitant, vous aurez l’occasion de saisir toutes les petites subtilités culturelles qui peuvent exister entre ces différentes ethnies.

Dans le nord

quelques scènes chez l'habitant

Dans la partie la plus septentrionale du Vietnam (et donc la plus isolée), vous pourrez dormir chez l’habitant à Nghia Lo, une petite ville entourée de rizières et de montagnes et d’un calme absolu. Notamment dans une petite maison de bois sur pilotis, au bord d’un joli étang à poissons. Vous pourrez aussi dormir dans les environs de Mu Cang Chai avec ses rizières en terrasse qui combleront les amateurs de photographie, de Sa Pa, de Bac Ha avec ses ethnies et son joli marché hebdomadaire, de Vu Linh, de Ba Be et son immense lac ou encore de Nam Dam près de la frontière chinoise.

Près de Hanoï

Si vous disposez de moins de temps, il est aussi possible de dormir chez l’habitant un peu plus près de Hanoï. Comme dans la fameuse bourgade de Mai Chau ou dans deux réserves naturelles d’un charme inouï : Pu Luong et Ngoc Son Ngo Luong.

Bref, le Vietnam ne manque pas de destinations où vous pourrez passer la nuit chez l’habitant ! Nous vous recommandons tout de même de passer la nuit dans le nord du pays pour une immersion profonde dans la culture des ethnies du Vietnam.

 

Les conditions de vie chez l’habitant au Vietnam

les chambres pour dormir chez l'habitant au Vietnam

Bien évidemment, il est essentiel de bien connaître les conditions d’une nuit chez l’habitant au Vietnam avant de vous décider. Il s’agit d’une véritable expérience d’immersion chez les locaux. Il est donc indispensable de rappeler qu’il ne s’agit pas d’un hôtel au confort irréprochable. Bien que nous nous assurons du confort minimum (couvertures, moustiquaires, toilettes à l’européenne, douches fonctionnelles ect.). Nous ne souhaitons certainement pas dénaturer le mode de vie des hôtes, ni transformer leurs maisons sur pilotis en hôtels.

Quelques points importants

Vous l’aurez donc compris, certains seront amplement satisfaits du niveau de confort chez l’habitant. D’autres pourront trouver ces conditions un peu trop spartiates. Afin de ne pas être surpris et de bien connaître les conditions d’accueil chez l’habitant, voici quelques points à savoir :

Les conditions de vie chez l'habitant au Vietnam

  • Vous passerez la nuit dans une « Nha San » une maison sur pilotis traditionnelle en bois. En règle générale, la pièce à vivre se situe à l’étage et c’est ici que vous dormirez et prendrez le repas.
  • Tout le monde passe la nuit dans cette grande pièce principale. Des petits espaces ont été créés avec un petit matelas fin, une moustiquaire, une couverture et des oreillers. Chaque espace est séparé par des rideaux pour plus d’intimité. La famille d’accueil dort également dans cette pièce, généralement dans un espace aménagé un peu à l’écart. Il arrive parfois que la famille passe la nuit dans une pièce différente (si la maison est assez grande) ou dans une maison voisine.
  • Les repas sont préparés par la famille dans une cuisine qui se situe généralement à l’extérieur de la maison principale (Nha San). Il est tout à fait possible (et même recommandé !) de participer à l’élaboration du repas.
  • La salle de bain est aussi située à l’extérieur de la Nha San. Elles sont sommaires mais proposent toutes un minimum de confort. Ces salles de bain sont carrelées, disposent d’un lavabo, de toilettes à l’européenne et dans une très grande majorité des cas d’un chauffe-eau électrique.
  • Lorsque vous dormez chez l’habitant, il est aussi indispensable de bien comprendre qu’il faut s’adapter à la vie du village et non l’inverse. Dans les campagnes vietnamiennes, les journées commencent très tôt. Ainsi, les familles commencent leur journée de travail dès l’aube et il se peut que vous soyez réveillés par le chant du coq ou les haut-parleurs qui diffusent les informations matinales.
  • Enfin, les maisons peuvent être plus ou moins jolies et confortables selon les ethnies et les niveaux de vie des familles.

Quelques idées de circuits pour dormir chez l’habitant au Vietnam

Montagnes et ethnies du nord du Vietnam en petit groupe

Traversée du Vietnam en famille 

Exploration de la province d’Ha Giang 

Trek Pu Luong Ngoc Son 

Hanoi – Sapa : Une aventure à moto

 

N’hésitez pas à nous poser vos questions en commentaire !

Et vous seriez-vous prêts à passer le pas et dormir chez l’habitant au Vietnam ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *