Cap Bambou, une alternative au plastique

Le bambou, place au vert !

Le plastique, pas si fantastique

Le plastique envahi notre quotidien. Dans nos verres, nos plats à emporter, au supermarché, il n’existe presque pas une journée sans utiliser des objets en plastiques jetables. Même s’il peut être difficile de se rendre compte de la quantité de plastique utilisée, il existe des endroits dans le monde où le plastique est un fléau.

En Asie, on peut notamment rapidement prendre conscience de la croissance exponentielle des produits en plastique et de cette pollution. Bien que des mesures soient prises à travers l’Asie et en Europe (notamment avec l’interdiction du plastique à usage unique en 2021), nous produisons encore trop d’objets en plastique.

Mais au-delà des politiques, il existe aussi des initiatives indépendantes qui permettent d’offrir aux consommateurs des solutions alternatives. C’est le cas de Jérémy et Magali, qui avec Cap Bambou, proposent des produits simples en bambou à la place des objets en plastique à usage unique. Un petit changement dans notre manière de consommer, qui peut cependant grandement impacter notre environnement !

 

Cap Bambou : Genèse d’une idée

Jérémy et Magali à l'origine de Cap Bambou

Expatriés à Hong Kong, Jérémy et Magali ont eu la chance de voyager dans de nombreux pays asiatiques. Et leur première rencontre avec le bambou s’est faite dans les rues de la mégalopole. En effet, à Hong Kong, on trouve de nombreux échafaudages en bambou, témoins de la grande résistance et de la polyvalence du bambou. Un premier aperçu des qualités innombrables du bambou. Mais ce qui a véritablement été une prise de conscience fut un voyage au Vietnam.

Bien sûr, comme tout voyageur au Vietnam. Jérémy et Magali ont aussi été saisis par la beauté éternelle du pays. Des paysages karstiques de Ninh Binh aux jolies maisons jaunes de Hoi An, deux coups de cœur pour eux, en passant par le festival de saveurs qu’est la cuisine vietnamienne.

Mais la première étincelle qui allait mener à la création de Cap Bambou est arrivée à Halong. La baie d’Halong est devenue l’une des attractions touristiques les plus fameuses du Vietnam. Ses paysages uniques font rêver bon nombre de voyageurs. Cependant, avec le succès, viennent aussi les conséquences… Et la pollution est l’une d’entre elles. C’est donc ici que Jérémy et Magali ont véritablement découvert l’étendue du problème du plastique à usage unique.

Mais ce qui a véritablement été le déclencheur du projet fut un voyage sur l’île touristique d’El Nido aux Philippines. Touristique, oui, mais étonnamment peu touchée par la pollution au plastique. Et c’est parce que le plastique à usage unique a tout simplement été banni de l’île. Des solutions alternatives ont donc été développées par les entreprises locales. Alors en commandant un cocktail et en découvrant une paille en bambou dans celui-ci, euréka ! Le bambou, voilà, une alternative naturelle au plastique !

Alors de retour en France en Juillet 2018, le projet se concrétise et Cap Bambou voit le jour en Septembre.

 

Cap vers le bambou !

les pailles de Cap BambouAlors Cap Bambou, c’est quoi ? Et bien, il s’agit d’une boutique en ligne de produits en bambou. Mais pour Magali et Jérémy, l’objectif est aussi de changer les comportements, d’apporter des solutions alternatives viables aux consommateurs, de promouvoir un matériau naturel tout en participant à la prise de conscience collective. Comme nous l’explique Jérémy :

« Avant de penser à acheter des produits à usage unique, il est important de penser à des solutions naturelles et réutilisables ».

Et l’un des exemples les plus flagrants de cette utilisation excessive du plastique sont les pailles. Un objet simple, que l’on ne pense pas essentiel. Mais qui est pourtant utilisé quotidiennement par les bars, les hôtels et les restaurants. Le premier produit de Cap Bambou est donc la paille en bambou. Et pour emboîter le pas à ce changement de comportement global, quoi de mieux que les distributeurs de boissons ? Ainsi, en plus de pouvoir acheter les pailles sur le site capbambou.fr, il est déjà possible de les retrouver dans certains magasins, bars, restaurants et hôtels du Vaucluse et de la région niçoise qui ont décidé de privilégier les pailles de bambou réutilisables. Un premier pas vers une consommation plus raisonnable.

Vous l’aurez compris, Cap Bambou, c’est avant tout une philosophie. Un petit changement très simple dans le quotidien mais qui permet de faire une réelle différence sur l’environnement.

 

Le bambou : naturel, tout simplement !

le bambou, pas le plastique !

De plus, ces pailles ne sont pas produites n’importe comment. Cap Bambou a pris soin de bien choisir ses partenaires. Ils travaillent donc avec un producteur de la région du Jiangsu en Chine pour produire des pailles propres. En effet, le bambou n’est soumis à aucun traitement chimique. D’abord bouilli pour les laver et les désinfecter, les pailles sont ensuite polies au sable puis séchées à l’air libre. Elles seront ensuite triées une première fois. Puis, elles sont gravées au laser et triées une seconde fois.

Et quid du bambou ? Ecolo ou pas ?

Et bien le bambou est une plante aux propriétés exceptionnelles. D’abord, elle pousse à une allure folle et peut grandir d’un mètre en un jour ! Et le tout sans engrais ni pesticides.  De plus, au-delà de sa résistance extrême qui lui vaut le surnom d’acier vert, c’est aussi une plante naturellement antibactérienne. Et pour compléter ce joli tableau, le bambou consomme 5 fois plus de CO2 que les arbres ! Bref, le bambou est une plante magique qui lui réserve un très bel avenir dans la protection de notre planète.

 

Cap bambou : Et demain ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Cap Bambou (@capbambou) le


Pour le moment, Cap Bambou propose des pailles et décorations de Noël pour ajouter un peu d’Asie à votre sapin. Mais Jérémy et Magali ont encore de nombreuses idées en tête. Dès 2019, on pourra donc voir apparaître différents produits sur le site.

Notamment des couverts, assiettes, gobelets et cotons tiges. Cap Bambou s’attaque donc encore à des objets simples et jetables mais qui ont de réelles conséquences sur notre environnement.  L’objectif dans le futur est donc de continuer sur leur lancée et de progressivement remplacer le plastique par le bambou dans notre quotidien.

Le mojito écolo

Pour supporter cette initiative et participer à ce changement, vous pouvez retrouver Cap Bambou sur Ulule, avec un objectif, passer au mojito écolo ! En participant, vous pourrez recevoir un lot de pailles courtes en bambou, spécialement confectionnées pour les verres à cocktails.

Pour contribuer, vous pouvez retrouver leur projet sur Ulule.

De quoi siroter son mojito en faisant un petit geste pour la planète et pour la mascotte de Cap Bambou, un panda prénommé… Halong, et la boucle est bouclée !

Pour suivre les aventures de Cap Bambou et de Jérémy et Magali, vous pouvez les retrouver sur :

Leur site
Facebook
Instagram
Twitter

 

Et vous quelles astuces du quotidien avez-vous à partager pour rendre notre planète bleue un peu plus verte ? 🙂

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *