Le Tet, nouvel an lunaire vietnamien

Pour les Vietnamiens, le nouvel an occidental au 1er janvier demeure une occasion de fêter la nouvelle année avec des amis ou lors d’événements publics tandis que le nouvel an lunaire constitue un moment pour la famille. Plus que des vacances pour marquer le début d’une nouvelle année, le Tet est vraiment une occasion spéciale pour les Vietnamiens. En effet, le nouvel an lunaire revêt une grande importance traditionnelle avec des coutumes datant de milliers d’années et reste encore extrêmement important dans la culture moderne. Comme son nom l’indique, la fête dépend du calendrier lunaire. Cette année, le Tet tombe le 25 janvier 2020 et sera célébré à travers le pays. Mais comment fête-t-on le Tet au Vietnam ?

Les fleurs de pêcher au nouvel an lunaireL’installation des décorations du Tet

Le Tet est toujours un festival de couleurs vives et vibrantes. Pour les Vietnamiens, les couleurs les plus dominantes durant la fête sont le rouge et le jaune car elles sont considérées comme un symbole porte-bonheur. Ainsi, la ville s’habille littéralement de rouge, étant ornée de décorations telles que des lanternes, des fleurs ou des calligraphies. Au sud du pays, les méridionaux aiment décorer la maison d’un bel abricotier alors que la branche de fleur de pêcher ou un arbre à kumquat gagne toujours la faveur des septentrionaux. À l’approche du nouvel an lunaire, de nombreuses rues sont rendues piétonnes et se transforment en marchés aux fleurs. Se rendre aux marchés est pour les Vietnamiens une façon de sentir l’ambiance de Tet. Les gens y viennent non seulement pour acheter des fleurs ou des kumquats mais aussi simplement pour se promener et pour admirer les fleurs ornementales.

Outre les fleurs, les gens ont l’habitude de suspendre dans la maison des objets décoratifs tels que des peintures folkloriques ou des bannières de calligraphie représentant leurs souhaits pour la nouvelle année. D’ailleurs, les gens installent également dans leur maison des statues, généralement de l’animal représentant le signe astrologique de l’année ou des divinités de la fortune. Avant l’installation des décorations, un nettoyage en profondeur de la maison est effectué pour balayer la malchance de l’année passée et souhaiter la bienvenue à la nouvelle année. Cependant, il faut finir tout le nettoyage avant l’arrivée du Tet car nettoyer la maison dans les premiers jours de la nouvelle année pourrait balayer la nouvelle chance entrante, ce qui est considéré comme un signe de malchance.

>> La coutume de décorer la maison de peintures folkloriques et de bannières de calligraphie 

La pratique des cultes lors du nouvel an lunaire

Le Tet est une occasion de se réunir en famille et surtout de rendre hommage aux ancêtres et aux divinités. Ainsi, de nombreuses pratiques de culte sont effectuées lors de ces jours. Une semaine avant l’arrivée du Nouvel an, soit le 23e jour du 12e mois lunaire, les familles vietnamiennes préparent des offrandes pour reconduire les trois génies de la cuisine jusqu’au ciel. Ces trois génies célestes s’installent dans toutes les familles vietnamiennes en suivant tout ce qui se passe durant toute l’année. Ils rentrent au ciel lors des sept derniers jours de l’année pour rapporter à l’Empereur de Jade toutes les bonnes et mauvaises actions que les membres de la famille ont fait au cours de l’année passée.

Les repas lors du nouvel an lunaire

Le jour du réveillon, les gens préparent deux rituels de culte, l’un se tient l’après-midi ou au soir pour inviter les ancêtres à venir faire la fête avec la famille pendant les trois jours du Tet et l’autre a lieu au moment du réveillon pour accueillir la rentrée des trois génies de la cuisine mais aussi remercier le génie de la terre pour sa protection. Après le culte des ancêtres, les membres de la famille se retrouvent autour de la table pour le repas du réveillon. Suite au spectacle de feu d’artifice marquant le début de la nouvelle année, les gens restent éveillés tard en sortant pour visiter les pagodes, acheter des objets porte-bonheur et les donner à des amis ou des proches. Dans la croyance des Vietnamiens, acheter ou donner des cadeaux comme un petit sac de sel, un briquet ou une plante pleine de bourgeons constitue une coutume traditionnelle au début de l’année pour souhaiter de la bonne santé et des bonnes nouvelles choses.

Le sel, un cadeau classique du Tet

Durant le premier jour de la nouvelle année, les familles vietnamiennes préparent deux repas de culte, l’un au matin et l’autre à l’après-midi, afin d’exprimer leur gratitude aux ancêtres et aux divinités et souhaiter des bons vœux pour le nouvel an. Enfin, au troisième jour ou quatrième jour, un rituel est pratiqué pour raccompagner les ancêtres dans l’autre monde.

Les plats traditionnels lors du Tet

Plus qu’une occasion de rendre hommage aux ascendants, le Tet est synonyme de réunion familiale et rien ne rassemble la famille mieux qu’un repas convivial plein de mets traditionnels. Comme nettoyer la maison et faire de la cuisine sont des choses à éviter pendant les premiers jours de l’année, tous les plats consommés durant la fête doivent être préparés à l’avance.

Un repas traditionnel au Tet

Le Banh chung, gâteau à base de riz gluant, d’haricots et de viande de porc enveloppé dans des feuilles de bananier puis cuit à la vapeur, est un mets traditionnel typique des célébrations du Tet. Quelques jours avant le nouvel an lunaire, les familles avaient l’habitude de se réunir autour d’une marmite géante de gâteau de riz et attendre sa cuisson qui peut durer toute la nuit. C’est un moment privilégié pour toute la famille et ce moment reste gravé dans la mémoire de chaque enfant vietnamien. Aujourd’hui, il est facile d’acheter ces gâteaux dans les marchés ou les supermarchés.

Le Tet s’accompagne souvent une variété de collations sucrées qui sont rarement servies le reste de l’année. Généralement, au milieu de la table du salon de chaque maison à cette occasion se trouve un plateau rempli de bonbons, de graines, de fruits secs et d’autres friandises de la taille d’une bouchée. L’idée générale est qu’offrir aux invités les collations sucrés leur souhaitant une vie douce pour l’année à venir tout en facilitant la conversation entre les gens.

Offrir des cadeaux porte-bonheur et fêter le nouvel an lunaire

Le Tet, c’est l’occasion de visiter des proches ou des amis que l’on n’a pas vus pendant toute l’année. Les adultes se présentent leurs vœux et partagent des moments agréables autour du thé, d’un plateau des friandises ou d’un repas chaleureux. S’offrir des cadeaux constitue un aspect important de la célébration du Nouvel an lunaire. Les adultes préparent les enveloppes rouges contenant de nouveaux billets et les offrent aux enfants. Entre adultes ou avec des partenaires commerciaux, ces cadeaux sont généralement des paniers-cadeaux remplis de produits alimentaires, de thé, de fruits et de boissons alcoolisées.

Les fameuses enveloppes rouges offertes lors du Tet

On dit que le Tet se résume à trois jours, cependant, l’ambiance festive peut en fait durer tout au long du premier mois lunaire. Il s’agit non seulement d’une occasion pour se réunir en famille et vénérer ses ancêtres mais aussi de se détendre après une année de travail acharnée. En effet, après la célébration du Tet, une centaine de festivals sont organisés dans le pays pour accueillir l’arrivée du nouvel an.

>> Célébration du Tet 2020 : les festivals printaniers incontournables

Ainsi, le Tet est sans aucun doute une occasion idéale pour s’immerger dans la tradition vietnamienne.

Toute l’équipe de Carnets d’Asie vous souhaite une excellente année remplie de bonheur et de prospérité !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *