Les nids d'hirondelles, ou salanganes au Vietnam

Manger des nids d’hirondelles ? Oui, c’est possible ! Il s’agit d’un met particulièrement apprécié en Asie et l’un des ingrédients pour la cuisine les plus chers au monde. Mais ces nids d’hirondelles ne sont pas composés de feuilles et de brindilles. En réalité, ceux-ci sont issus d’une espèce d’hirondelle bien spécifique qui utilise sa salive pour confectionner son nid. Soyons un peu plus clairs…

Les salanganes, des hirondelles qui valent de l’or

Les salanganes, les hirondelles au nid comestibleScientifiquement, on les nomme Aerodramus fuciphagus mais au Vietnam, on les appelle salanganes. Ces petites hirondelles vivent uniquement en Asie du sud-est,  plus précisément, on les trouve en Indonésie, en Malaisie, en Thaïlande, au Cambodge et au Vietnam.  Les salanganes vivent principalement sur les côtes où elles viennent nicher dans les petites fissures de falaises ou des grottes.

Ces hirondelles sont de très petite taille, elles mesurent environ 12cm de long pour un poids d’un peu plus de 16 grammes. Leur plumage est noir-marron et leurs pattes et bec sont noirs. Parmi les caractéristiques les plus distinctives de cette espèce, on peut notamment parler de leurs ailes très longues et effilées pour leur taille, ainsi que de leur queue très courte en forme de fourche.

Les salanganes se regroupent et se reproduisent en colonies et se nourrissent surtout de petits insectes qu’elles chassent en groupe ou en se mêlant à d’autres espèces de petits oiseaux.

La culture des nids d’hirondelles au Vietnam

La région de Khanh Hoa où on trouve des nids d'hirondelles au Vietnam

Comme nous vous l’expliquions précédemment, la salangane a une manière bien à elle de confectionner son nid. Elle régurgite sa salive qu’elle « colle » sur des parois. Au contact de l’air celle-ci va sécher pour se durcir et offrir un véritable « nid douillet » pour ses petits. En moyenne le nid mesure 6cm de large pour 1.5cm de profondeur et pour un poids de 14 grammes, ce qui représente tout de même près d’un mois de travail pour les salanganes.

Au Vietnam, les régions les plus connues pour la récolte des nids se situent dans le centre du pays. Mais la plus célèbre d’entre elle est sans aucun doute la région de Khanh Hoa et son chef-lieu : Nha Trang. Cette ville balnéaire est bien connue des touristes Vietnamiens et Russes pour ses longues plages et ses eaux bleues.

Mais à quelques kilomètres des côtes, on trouve aussi de nombreuses petites îles qui renferment une biodiversité unique. On y pratique généralement le snorkeling pour découvrir les fonds marins et c’est aussi sur ces îles que viennent nicher les salanganes et plus précisément sur l’île de Hong Ngoai.

En fait, dans cette région, la culture des nids d’hirondelles est si développée qu’il existe même un temple dédié aux ancêtres fondateurs de la récolte des nids sur l’île de Hong Noi. La technique n’a pas vraiment changé avec le temps, des petites cabanes de bambou sont agrippées aux flancs des falaises. C’est ici que vivent ceux qui ont la dure tache de surveiller et de récolter les précieux nids. Les salanganes viennent construire un premier nid qui sera récolté, les poussant à en fabriquer un nouveau dans lequel elles pondront à nouveau. Une fois le nid abandonné, ils seront récoltés à nouveau.

Le danger et la rudesse de ce travail en valent bien la peine puisqu’un kilo de nids d’hirondelles naturels et de bonne qualité peut se vendre aux alentours de 4500€, en moyenne le prix tourne autour de 2000€ le kilo. Ce qui en fait l’un des ingrédients les plus chers au monde.

Les nids d'hirondelles ou salanganes

Bref, vous l’aurez compris, la rareté de ces nids d’hirondelles en fait un produit d’exception et ce n’est pas d’aujourd’hui. On pense qu’on a commencé à consommer des nids d’hirondelles il y’a environ 700 ans en Chine. Cependant, étant donné la finesse de ce produit, il n’était réservé qu’aux rois et aux mandarins qui le dégustaient pour ses vertus médicinales et sa grande valeur nutritionnelle.

 

La cuisine et les bienfaits supposés des nids d’hirondelles

Comment déguste-t-on les nids d’hirondelles au Vietnam ?

Une boisson à base de nids d'hirondelles de la région de Khanh HoaEn règle générale, on cuisine les nids d’hirondelles en soupe que l’on déguste au restaurant ou chez soi. Il est aussi possible de les cuisiner sous forme de porridge, souvent accompagné de champignons, de poulet mais aussi de différentes herbes médicinales.

Il est aussi commun de goûter aux nids d’hirondelles en boisson, artisanales ou industrielles. En effet, comme tout produit de luxe, à l’image de la truffe, du foie gras ou du saumon, on essaye de plus en plus de le démocratiser, de réduire les coûts et d’industrialiser la production. On trouve donc aujourd’hui des boissons en canette à base de nids d’hirondelles. Mais de cette généralisation du produit, il en résulte donc une baisse de la qualité.

Les nids naturels et les plus purs se vendent donc à prix d’or, cependant, avec l’appât du gain de nombreuses contrefaçons ont envahi le marché et il est de plus en plus difficile de les distinguer.

Mais si les nids d’hirondelles sont encore et toujours consommés en Asie, c’est sans aucun doute pour ses bienfaits supposés. En effet, même si le terme « supposé » joue un grand rôle, il est prouvé que les nids d’hirondelles ont de nombreux avantages pour la santé.

Les bienfaits des nids de salanganes

Il est assez complexe de faire la différence entre ce qui est superstition et scientifiquement prouvé concernant la consommation de nids. Il est tout de même possible de distinguer quelques caractéristiques incontestables.

Selon la médecine traditionnelle, les nids d’hirondelles auraient des vertus anti-âge et seraient excellents pour la préservation de la peau. On pense aussi qu’ils permettraient de faciliter la digestion et seraient un bon fortifiant quelque peu remède miracle et soigneraient la grippe, la toux, les maux de gorges ect.

Dans les faits, il est indéniable que les nids ont une très grande valeur nutritionnelle, il est prouvé qu’ils contiennent de nombreux acides aminés et sels minéraux bons pour la santé parmi lesquels du manganèse, du cuivre et du zinc qui sont d’excellents fortifiants pour la santé générale du corps. Le manganèse, par exemple, aide aux fonctions nerveuses, le cuivre joue un rôle important dans la production de globules rouges. Quant au zinc, il est permet d’améliorer les fonctions immunitaires et la digestion.

Une soupe de nids d'hirondelles

En bref, oui… Les nids d’hirondelles contiennent des éléments incontestablement bons pour la santé et le fonctionnement du corps. Cependant, on manque encore de preuves et d’analyses scientifiques qui permettent de clairement prouver les effets bénéfiques des nids d’hirondelles sur la santé.

En attendant d’en savoir plus, déguster des nids d’hirondelles reste une expérience originale et unique à essayer au Vietnam. Une occasion de s’essayer à un produit rare et d’exception !

>>>Et pour découvrir les nids d’hirondelles et la province de Khanh Hoa

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *