En route pour le Vietnam avec Alexandra

Alexandra est partie pour une expédition de 6 mois à travers l’Asie. Durant son périple, Alexandra est notamment passée par le Vietnam. De nord au sud, elle revient pour nous sur son aventure, ses découvertes et ses rencontres. Quelques jolies photos et anecdotes à retrouver dans notre interview et sur son blog « En route pour l’Asie ».

 

Est-ce que vous pouvez vous présenter et votre blog en quelques mots ?Est-ce que vous pouvez vous présenter et votre blog en quelques mots ?

Alexandra de en route pour l'AsieMoi, c’est Alexandra, j’habite dans le Sud de la France. Passionnée par les Voyages, je me suis plus particulièrement intéressée, depuis 2 ans, à l’Asie du Sud Est… J’ai passé 6 mois de Septembre 2017 à Mars 2018 sur ce continent que j’ai adoré et la création d’un blog voyage en est la continuité.  « En Route pour l’Asie  » est le nom du blog. Son but est de vous donner des conseils avisés pour préparer votre départ. Voyageurs dans l’âme, vous hésitez encore à partir sur le continent asiatique, que ce soit pour quelques mois ou quelques semaines ? Partir serait un rêve ? Sachez que ce rêve est à portée de main.

Vous pouvez vous aussi franchir ce cap, car, si j’ai réussi à partir 6 mois en Asie du Sud Est et que d’autres le font en ce moment même, pourquoi pas vous ?! Embarquement immédiat !Le blog en route pour l'Asie

Quelles destinations ? : Singapour, Penang Island et Langkawi Island en Malaisie, Bali en Indonésie, Thaïlande, Cambodge, Vietnam

Passionnée également de photographie numérique, la totalité des photos de ce blog ont été prises par mes soins.

 

Comment avez-vous fait le choix du Vietnam pour votre voyage ?

J’ai eu une attirance immédiate pour ce pays dès que nous avons envisagé de venir passer 6 mois en Asie du Sud Est.  J’attendais beaucoup de ce pays. Je me suis dit qu’il serait certainement moins touristique que d’autres destinations d’Asie et donc plus authentique. Envie d’une véritable immersion avec la population. C’est comme si une mélodie tournait dans ma tête avec des films, des chansons d’Indochine, des mots qui raisonnent en moi :  Mékong, Saigon, baie d’Halong, rizières, chapeaux coniques.

 

Quel est votre meilleur souvenir lors de votre voyage au Vietnam ?

Le meilleur souvenir reste Hanoï, la capitale. Elle est souvent racontée par les voyageurs comme une expérience poétique et ultime, un mélange d’ancien et de nouveau, le raffinement et l’effervescence. Au bord du Fleuve Rouge, Hanoï, élégante, n’est pas encore (heureusement) une capitale au sens moderne du terme. Elle diffuse un charme subtil, discret, voire secret et profondément envoûtant. Cette ville est vraiment fascinante, pleine de vie et empreinte d’histoire. De plus, pouvoir assister à la fête du Têt au moment de notre passage demeure un souvenir inoubliable. Les Hanoiens vont ainsi en masse au marché aux fleurs de Quang An, pour acheter l’arbre du Têt. Tout le monde veut les plus beaux pour décorer son foyer et orner son autel des génies et des ancêtres. Vivre et partager ce moment important de la culture Vietnamienne, la fête la plus sacrée, reste une superbe expérience. On se souviendra longtemps de ce Nouvel An lunaire.

Fleurs de Hanoi en route pour l'Asie

Hanoi avec en route pour l'Asie

Le tet avec en route pour l'Asie

Balade dans Hanoi avec en route pour l'Asie

Décor de tet par en route pour l'Asie

Calligraphie par en route pour l'Asie

Les Hanoiens par en route pour l'Asie

Décoration du tet par en route pour l'Asie

Une rue de Hanoi par en route pour l'Asie

 

Quelle est la plus belle photo que vous ayez prise au Vietnam ? Pouvez-nous expliquer le contexte de ce cliché ?

Tam Coc avec en route pour l'Asie

Cette photo est prise à Tam Coc, la baie d’Halong terrestre qui fait partie de nos coups de cœur du Vietnam, située à 3 heures au Sud d’Hanoï. C’était notre premier jour ici et nous avons décidé de venir au lever du soleil. Nous étions arrivés la veille en pleine nuit. On a donc découvert Tam Coc, en plein milieu des pics karstiques, des petites rivières et des rizières. Quel émerveillement ! Une ambiance particulière règne ici, un calme absolu et apaisant. On vient essentiellement ici pour faire des balades en barque mais aussi en vélo. L’endroit est magnifique car vous avez constamment des rizières, des petites montagnes en arrière-plan et de l’eau un peu partout. Cette photo reflète simplement la sensation d’être, à cet instant précis, dans un autre monde…

 

Quel site / lieu fut un coup de cœur pour vous au Vietnam ? Pourquoi ?

Mui Né car c’est un endroit totalement atypique et surprenant. En effet, comment penser trouver ce décor de dunes, ce canyon avec son ruisseau et les dégradés de couleur sur les falaises. C’était vraiment impressionnant de découvrir ce paysage insolite dans le pays. Un genre de Colorado vietnamien. Un désert de sable ici, le moins que l’on puisse dire c’est que ce n’est pas commun. Le petit port de pêche avec les bateaux ronds fait aussi son effet. On y trouve aussi une belle plage.

Mui Ne par en route pour l'Asie

Paysage de Mui Ne par en route pour l'Asie

Les dunes de sable par en route pour l'Asie

Alexandra de en route pour l'Asie

Paysages de sable par en route pour l'Asie

La plage de Mui Ne par en route pour l'Asie

Une vendeuse ambulante par en route pour l'Asie

Les bateaux de Mui Ne par en route pour l'Asie

L'activité de Mui Ne par en route pour l'Asie

Aperçu des côtes par en route pour l'Asie

Alexandra de en route pour l'Asie à Mui Ne

 

Quelle est la plus belle rencontre que vous ayez faite au Vietnam ?

Cette rencontre a eu lieu à Phan Rang qui se trouve à 130 kilomètres au Nord de Mui Né. On longe tranquillement la côte de la mer de Chine Méridionale.

On part à la recherche d’un temple et on se trompe de chemin…Alors, on se retrouve en immersion dans un autre temple de cette minorité ethnique, les Chams. Et là, l’expression « en terres inconnues » prend tout son sens. En effet, eux comme nous sommes forcément surpris. Ils ne rencontrent pas beaucoup d’Occidentaux voire pour certains d’entre eux, c’est même la première fois que cela se passe. Et, la magie opère : au-delà de nos différences, on reçoit un accueil exceptionnel…à bras ouverts et avec un sourire du fond du coeur, les enfants nous font la visite du site. Après cela, les femmes nous invitent à manger des beignets de patates douces. Les hommes nous offrent à boire… On se prend en photos, certaines femmes se disputent presque pour être sur l’image avec nous. Du coup, on fait plusieurs clichés ! Nous avons passé une bonne heure en leur compagnie. Les enfants nous ont ensuite raccompagné à notre scooter et on a dit au-revoir à tout le monde. Quel plaisir d’avoir partagé ce moment avec eux, c’était un pur moment de bonheur réciproque, la rencontre de toute une communauté.

D'autres rencontres par Alexandra de en route pour l'Asie

Les rencontres d'Alexandra de en route pour l'Asie

Temple cham par Alexandra de en route pour l'Asie

 

Avez-vous une anecdote lors de votre voyage au Vietnam à nous raconter ?

Notre arrivée dans l’énergique Saïgon. Des véhicules et des scooters passent partout dans cette foule, on a l’impression que l’on va se faire écraser 150 milles fois, on ne sait pas à quel moment se lancer pour traverser. Bref ça bouillonne, ça vie, on est bel et bien en Asie ! Je me souviens avoir regardé mon GPS plus d’une fois pour trouver un autre chemin et éviter ainsi de traverser la route. Finalement, au bout de quelques minutes, j’ai décidé de franchir le cap comme un défi, et tout s’est bien passé !

Le premier jour, il faut dire que tout cela est perturbant, , on sait plus où regarder et où se diriger mais on finira par s’habituer à cette ambiance. A la fin du séjour on adore même ce côté bordelique si différent de notre conformisme occidental. En revanche, à notre retour en France, j’ai eu beaucoup de mal à réintégrer le fait de devoir faire attention en traversant la rue.

L'anecdote par Alexandra de en route pour l'Asie

Les scooters de saigon par Alexandra de en route pour l'Asie

 

Quelles impressions gardez-vous de votre voyage au Vietnam ?

Le Vietnam reste notre coup de cœur après 6 mois en Asie du Sud Est. C’est un pays attachant qui restera forcément dans notre mémoire. Le sourire et l’accueil des gens, les contrastes des paysages du nord au sud, une histoire forte avec la guerre mais un regard tourné vers l’avenir. Ses habitants se révèlent bien plus chaleureux et généreux qu’ils n’y paraissent. Peut-être que nous avons eu de la chance au niveau des rencontres, mais surtout nous avons eu le temps de prendre le temps… Sur 2 mois ici, aucune déception sur l’accueil bienveillant. Ici, l’une des grandes caractéristiques du pays, c’est que les choses ne sont pas simples, elles n’arrivent pas toutes seules, presque servies sur un plateau comme dans d’autres pays d’Asie du Sud Est où le tourisme afflue depuis bien plus longtemps qu’ici. Le dynamisme et cette soif d’apprendre de la jeunesse y est pour beaucoup. Nous n’avons jamais était autant sollicité que dans ce pays pour dialoguer avec les jeunes et partager. Pour résumer : un jeune Vietnamien disait l’autre soir : « La guerre du Vietnam n’est pas la nôtre mais elle reste ancrée dans notre histoire; notre souhait aujourd’hui est d’aller à la rencontre des autres et de nous ouvrir au monde car là est la vraie richesse »…

De notre périple asiatique, le Vietnam reste sans doute le pays que j’attendais avec le plus d’impatience. Je savais que ce pays allait être une véritable révélation, mais sans doute pas à ce point ! Tout y est esthétique, une photogénie absolue, une terre de contraste magnifique… Je ne me suis jamais autant sentie en Asie qu’ici…difficile à expliquer mais c’est ainsi…Une culture riche et marquée visuellement, des paysages spectaculaires et uniques au Monde, un accueil bienveillant, une histoire qui vit encore à travers la mémoire collective, le Vietnam est un pays qui a souffert et pourtant ses habitants n’en ont pas perdu le sourire et un (vrai) sens de l’hospitalité. Arriver au Vietnam c’est comme débarquer dans un pays que l’on connait déjà, sans trop savoir pourquoi, comme si nous y étions venus auparavant et qu’une atmosphère familière vous y entoure, alors que le dépaysement est pourtant bien présent et vous régale à chaque bouchée.

CÀM ÓN VIÊT NAM… Merci pour toutes ces émotions !

Remerciement par Alexandra de en route pour l'Asie

 

Quels conseils donneriez-vous à un voyageur qui se prépare à partir au Vietnam ?

Prenez votre temps. Suivant le nombre de jours de congés dont vous disposez, ne faîtes pas tout le pays à toute vitesse ! Le Vietnam est très étendu du nord au sud, il vaudra mieux privilégier une région. Mieux vaut faire moins et le faire bien.

La culture vietnamienne se découvre progressivement. Ici, les gens sont pudiques et ne se livrent pas facilement aux premiers abords. Comme dans beaucoup de pays au monde : n’arrivez pas en terrain conquis… Apprenez quelques mots basiques dans la langue pour faciliter le contact et tout s’ouvrira simplement. La population est plus curieuse et ouverte au monde qu’on ne le pense. C’est un pays avec des paradoxes visibles : immuable par ses traditions, fidèle au passé mais tout à la fois avide de modernité.

 

Quel objet emportez-vous toujours lorsque vous partez en voyage ?

Une casquette !

 

Un dernier mot ?

Merci à vous de m’avoir contacté. Cela m’a permis de me replonger au Vietnam pendant quelques instants ! Aux futurs voyageurs en partance : le Vietnam est un pays magnifique, n’hésitez pas une seconde pour partir le découvrir.

 

Et pour en découvrir plus sur l’univers d’Alexandra et d’En route pour l’Asie :
>En route pour l’Asie
>Facebook
>Instagram
>Youtube

Et pour plus de témoignages de voyage au Vietnam :
> Rencontres au nord du Vietnam avec Carla
> Immersion vietnamienne avec Loïc et Laurie

4 réponses
  1. le blaye
    le blaye dit :

    Belle immersion dans ce beau pays, bon choix des photos qui nous donnent une terrible envie d’y retourner. Merci pour cette petite piqûre de rappel 🙂

    Répondre
    • Alexandra
      Alexandra dit :

      Oui, à redécouvrir car le pays est très étendu. C’est bien de pouvoir y revenir pour faire d’autres secteurs ou tout simplement prendre plus de temps pour s’immerger dans la culture locale.

      Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *