La tour du drapeau de Lung Cu

Lung Cu, la tour du drapeau à l’extrême nord du Vietnam

Situé à l’extrémité septentrionale du Vietnam dans le district de Dong Van de la province de Ha Giang, la tour du drapeau de Lung Cu constitue un point de repère marquant, et d’une importance historique essentielle en matière de souveraineté territoriale du Vietnam. Le drapeau national flottant à la tête du territoire constitue une image symbolisant le patriotisme et la fierté nationale pour les Vietnamiens. Étant une destination célèbre tant chez les étrangers que chez les Vietnamiens, l’origine et les légendes qui entourent cette tour émerveille toujours ses visiteurs.

La tour de Lung Cu au sommet du mont du dragon

Le mont du dragon et ses légendes

Depuis longtemps, les Hmong et les Lolo se sont installés au pied de la montagne de Lung Cu, ou le « mont du Dragon ». Comme le maïs est la principale culture de la région, le nom « Lung Cu » signifie en langue Hmong « la vallée du maïs » alors qu’il se traduit par « l’abri des dragons » en langue Lolo. Cette dernière ethnie était considérée comme la première propriétaire de cette région la plus septentrionale du Vietnam. Ils ont également une explication intéressante sur l’origine de cette montagne mythique.

Le lac né de l'oeil du dragon à Lung Cu

Selon leur légende, la vie des villageois dans le passé était très difficile à cause du manque d’eau. Le dragon, lors de sa descente sur la terre, fut pris de pitié pour leur misère. Avant de retourner au ciel, il laissa donc ses yeux qui devinrent plus tard deux lacs d’eau douce. L’un situé dans le village de Then Pa, qui appartient aux Hmong (maîtres dans l’art du batik), et l’autre dans le village de Lo Lo Chai qui appartient aux Lolo. Comme par magie, les deux lacs ne se sont jamais épuisés et étaient autrefois la source principale de l’eau pour les activités quotidiennes des villageois.

 

Lung Cu, témoin de l’histoire vietnamienne

En plus des légendes, la tour du drapeau de Lung Cu est étroitement associée aux événements historiques liés à la souveraineté nationale. En effet, elle existe depuis la dynastie des Ly au XIe siècle. Le lieutenant Ly Thuong Kiet posa le drapeau national sur le sommet du mont du Dragon lorsqu’il dirigea ses troupes militaires au nord pour protéger la région frontalière des envahisseurs. Grâce à ce point de repère, le territoire national a toujours été protégé tout au long de l’histoire, jusqu’à la dynastie des Tay Son au XVIIIe siècle.

Après avoir vaincu les envahisseurs, le roi Quang Trung y construisit un poste de garde. Sous celui-ci, il plaça un tambour en bronze qui était battu trois fois toutes les deux heures. Le son de tambour résonna au loin afin de confirmer la souveraineté, le triomphe et la liberté du pays. C’est pour cette raison que les habitants supposent également que le nom « Lung Cu » est un dérivé de « Long Co », littéralement « le tambour du roi ».

Les tambours de bronze des Lo Lo à Lung Cu au Vietnam

Les tambours de bronze sont également des objets sacrés chez les Lolo. Aujourd’hui, les Lolo du village de Lo Lo Chai possèdent deux anciens tambours, étant respectivement un tambour féminin et un tambour masculin, datant de plusieurs milliers d’année durant l’âge du bronze Dong Son. Ils sont conservés dans deux familles ayant des pouvoirs dans le village et ne sont utilisés que durant les événements importants.

 

Lung Cu, symbole de la souveraineté nationale

En raison de son importance dans l’histoire nationale et la culture de la communauté ethnique de cette région, huit modèles de tambours Dong Son furent sculptés sur la base de la tour. Six reliefs y furent aussi gravés, représentant les périodes historiques du pays ainsi que la vie quotidienne des groupes ethniques dans le plateau karstique de Dong Van. Au sommet de la tour octogonale d’une hauteur de 33 mètres on trouve le drapeau national de 54 mètres carrés représentant les 54 groupes ethniques du Vietnam.

Le drapeau de la tour de Lung Cu

Pour atteindre le sommet de la tour du drapeau, il faut gravir 839 marches de pierre depuis le pied de la montagne et encore 140 marches supplémentaires de l’escalier en colimaçon à l’intérieur de la tour. Cette ascension de près de 1000 marches offre cependant une récompense bien méritée, un magnifique panorama sur la vallée et les montagnes environnantes.

Et pour découvrir Lung Cu et vivre une aventure unique dans les paysages à couper le souffle et la vie des ethnies minoritaires de la région de l’extrême nord du Vietnam :

>>>Parcourir la province de Ha Giang à moto

>>>À la découverte de la nature majestueux de Ha Giang

>>>Partir à l’exploration de Ha Giang en trek

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *