L'opéra d'Hanoï aujourd'hui

Un symbole de l’interculturalité entre la France et le Vietnam

La pièce maîtresse du quartier françaisSitué dans le centre de la capitale du Vietnam, l’opéra d’Hanoï se trouve seulement à quelques mètres du lac Hoan Kiem dans le quartier français. Entouré de bâtiments datant de l’époque coloniale, l’opéra représente dignement l’architecture française. C’est une reproduction fantaisiste de l’opéra Garnier à Paris. C’est une fierté pour les habitants d’Hanoï, il fait partie des 20 opéras les plus réputés au monde !

Aujourd’hui, l’opéra accueil de grands évènements que ce soit des spectacles où bien d’important meeting entre chefs d’état.

En vous rendant dans le quartier français, vous pourrez découvrir l’architecture coloniale en visitant non seulement l’opéra d’Hanoï mais aussi l’hôtel Métropole, la résidence supérieur du Tonkin, la banque de l’Indochine (banque d’Etat) ainsi que le musée de l’histoire.

>>> Et pour en savoir plus sur le musée d’histoire vietnamienne

L’histoire de l’opéra d’Hanoï

L’opéra d’Hanoï est un bâtiment qui a été construit de 1901 à 1911, par les architectes français Harley et Broyer et dirigé par les ingénieurs français Travary et Savelon. Son premier directeur fût monsieur Claude Bourrin un artisan de la modernisation du théâtre.

L’opéra est aussi un témoin important de l’histoire et de la culture du Vietnam. Le 22 octobre 1921, c’est la naissance du théâtre parlé avec la pièce : « La tasse du poisson » de Vu Dinh. Pendant les bombardements américains, l’opéra d’Hanoï servait de mirador afin d’avertir les habitants lors de dangers imminents. D’ailleurs, quand on y pense, c’est plutôt étonnant que le bâtiment n’est pas été détruit par toutes ces guerres !L'opéra d'Hanoï à la fin de sa construction en 1911

Ensuite, on y voit l’apparition du drapeau ainsi que l’hymne nationale du Vietnam. En effet, le 19 août 1945, les Vietnamiens se réunissent sur la place devant l’opéra afin de se diriger vers le palais du gouverneur royal et de s’emparer du pouvoir. Peu de temps après, plusieurs réunions politiques importantes pour la création de la République démocratique du Vietnam se déroulent à l’opéra d’Hanoï. En mars 1946, a lieu le premier rassemblement des députés de l’Assemblée nationale vietnamienne. Puis, en octobre 1946, la première constitution du Vietnam y est signée. C’est en 1997, que se tient pour la toute première fois le sommet de la Francophonie. Alors, l’architecte Hoàn Dao Kinh débute la rénovation de l’opéra avec l’aide des artisans vietnamiens. C’est seulement en juin 2017 que l’opéra d’Hanoï a ouvert ses portes aux publics afin que les gens puissent le visiter.

Au départ, l’opéra n’était accessible qu’a une certaine élite, c’était alors un lieu de représentation social où il était bon de se montrer au bras de son mari. Aujourd’hui encore c’est principalement les hautes classes sociales qui se rendent à l’opéra en raison du prix élevé des représentations artistiques. Actuellement, l’opéra symbolise l’implication de l’architecture française dans la mentalité vietnamienne. Celui-ci contribue au développement des échanges culturels et à l’intégration internationale du pays par le biais de l’art.

Admirer l’architecture de l’opéraLe coeur du bâtiment, la salle de spectacle en forme de fer à cheval.

Ce temple de l’art est un bâtiment de style renaissance combiné avec le style baroque, l’architecture néoclassique et des éléments décoratifs de l’art gothique. L’opéra d’Hanoï a été qualifié du « plus bel ouvrage architectural d’Asie du Sud-est » par les architectes japonais.

D’ailleurs, les architectes Harley et Broyer ont donné à l’opéra d’Hanoï la même organisation que les théâtres européens du début du XXème siècle. Quant aux ingénieurs Travary et Savelon, ils ont solidifié le sol de l’opéra avec 35 000 pieux en bambou permettant ainsi de rendre la structure de  l’édifice plus sûre, car le bâtiment se trouvait sur un terrain marécageux. De plus, ils ont conçut la toiture à partir des pierres de la province de Lai Châu.

L’opéra s’étend sur un terrain de 2600 m², il fait 87 m de long 30 m de largeur et 34 m de haut. Au premier étage on y trouve le hall principal qui donne sur la place de la Révolution d’Août. Le hall est décoré de motifs classiques avec d’immenses lustres en cuivre et en bronze doré. Il y a  également un magnifique escalier de marbre blanc en forme de T que vous pourrez emprunter pour vous diriger vers  la salle des glaces.La salle des glaces inspirée des châteaux de Louis XIV

La création de la salle des glaces a été inspirée des galeries de châteaux de la Renaissance française ayant appartenu à Louis XIV. Dans cette sublime salle, entre les grandes portes se trouvent de beaux miroirs. Ici sont organisées des cérémonies solennelles, les signatures de documents officiels,… De nombreux chefs d’état s’y réunissent régulièrement.

Dans le deuxième étage, on peut aussi avoir accès au cœur du bâtiment : la très jolie salle de spectacle. Prenant la forme d’un fer à cheval, la salle de spectacle a été inspirée selon les théâtres à l’italienne. La salle est plus petite que l’opéra Garnier mais, elle dispose tout de même de 870 places avec des loges privées au 2ème et 3ème niveau. Elle fait 24 m sur 24 m. On peut y observer des colonnes corinthiennes, les plus somptueuses de l’architecture grecque et romaine. Au plafond, se trouve les œuvres des artistes peintres français avec au centre, un immense lustre. A l’arrière de la salle de spectacle, vous pourrez également voir les salles d’administrations, les 18 loges, les 2 salles de répétion, la bibliothèque et la salle de réunion. On peut le dire cet opéra est un véritable mélange de culture !

Au troisième et dernier étage, en plus de l’accès au troisième niveau de la salle de spectacle on peut remarquer une superbe exposition d’objets et d’images historiques. Et peut-être que pour bien finir cette belle découverte vous irez faire une petite balade dans les jardins verdoyants de l’opéra.

A voir en ce moment :

Le cirque du bambou après une repésentation de son spectacle : "Lang Toi"Pour visiter l’intérieur de l’opéra d’Hanoï, vous n’êtes pas obligé de voir un spectacle. Plusieurs possibilités s’offre à vous : simple visite de l’architecture de l’opéra où une visite guidée de l’architecture comprenant la découverte des arts de la scène du Vietnam.

Cependant, le meilleur moyen pour découvrir l’opéra d’Hanoï, dans son ensemble, est d’assister à l’un de ses merveilleux spectacles. Aujourd’hui, on peut aussi bien voir un spectacle de danse, un concert qu’une pièce de théâtre.

En ce moment vous pouvez notamment voir le cirque du bambou et son spectacle nommé « Lang Toi ». Là, vous pourrez découvrir la beauté poétique du quotidien des villageois dans le nord du Vietnam avec des représentations d’activités locales comme l’agriculture, la construction ainsi que les jeux traditionnels.

>>> Et pour découvrir d’autres spectacles au Vietnam

 

Et pour découvrir le Vietnam, Hanoi et son opéra :
>>> Le Vietnam, une mosaïque de cultures
>>> La grande traversée du Vietnam en deux semaines

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *