Les tombeaux impériaux de la ville de Hué

Hué et ses tombeaux impériaux

La dynastie des Nguyen (1802 – 1945) est la dernière dynastie féodale vietnamienne. La capitale du Vietnam se trouvait à la ville de Hué, où est conservé jusqu’à aujourd’hui la cité impériale. Celle-ci est un monument grandiose, l’un des mieux préservés du Vietnam. Nous vous avions déjà présenté le guide complet de cette destination historique remarquable sur notre blog, nous continuons notre exploration de la ville impériale en nous concentrant cette fois ci sur les lieux de repos des rois, les tombeaux impériaux aussi majestueux que leurs palais.

>>> Le guide complet de la cité impériale de Hue

Des tours sont couvertes d’une épaisse couche de mousses aux statues fanées de soldats, protégeant fièrement les morts. Les tombeaux impériaux évoquent le sentiment d’un monde oublié, presque mythologique. À l’époque, les rois de la dynastie des Nguyen avait conçu leurs propres tombeaux impériaux sur les collines au sud-ouest de la citadelle, reflétant ainsi leurs tempéraments, leurs philosophies et leurs priorités. Au total, il y avait treize empereurs, dont seulement sept qui avaient des tombes : Gia Long, Minh Mang, Thieu Tri, Tu Duc, Duc Duc, Dong Khanh et Khai Dinh. Leurs tombeaux n’incarnent pas uniquement la vie et l’âme des rois Nguyen mais ils racontent également l’histoire des périodes historiques les plus captivantes du Vietnam. C’est-à-dire, l’unification nationale, la conquête militaire et l’impact culturel du colonialisme français.

En passant par le tombeau de Minh Mang, le plus impressionnant, à celui de Tu Duc, le plus romantique, on vous raconte tous les secrets sur les tombeaux impériaux des sept rois Nguyen.

Les sept tombeaux impériaux de Hué

Le tombeau de Gia Long, l’harmonie avec la nature

L’empereur Gia Long fut le premier roi de la dynastie de Nguyen, de 1802 à 1820, et l’un des personnages historiques les plus importants du Vietnam. Il renforça les valeurs confucéennes, déplaça la capitale de Hanoï à Hué,  entama la construction de la citadelle impériale et inventa le nom actuel du pays, “Việt Nam”. Malgré, le fait qu’il ait été le fondateur de l’une des dynasties les plus puissantes du Vietnam, son lieu de repos n’a pas de bâtiment complexe ni de palais extravagant. Il est également isolé de la ville, le plus éloigné par rapport aux tombeaux des autres rois et assez difficile d’accès. C’est une destination hors des sentiers battus. Son emplacement autrefois inaccessible était supposé être dû à la volonté de l’empereur qui souhaitait un repos éternel tranquille. Il voulait aussi éviter la vengeance du reste de la dynastie de Tay Son, la précédente dynastie vaincue par Gia Long.

L'un des tombeaux impériaux de Hué

Ainsi, il est pittoresque et impressionnant. Son paysage naturel est paisible, il offre une superbe vue sur la vaste forêt de pins et sur un complexe de 42 montagnes successives de la région Thien Tho Son, dans la commune de Huong Tho. Au milieu du tombeau se trouve le mausolée du roi et de sa reine, une double sépulture bâtie d’après le concept de “Can Khon Hiep Duc”, symbole du bonheur et de la fidélité. Situé à 20km du centre-ville, il est aujourd’hui accessible autant par la voie routière que par la voie naviguable.

Ticket d’entrée : 40.000VND/adulte et gratuit pour les enfants

 

Le tombeau de Minh Mang, l’apogée de la dynastie Nguyen 

L’empereur Minh Mang, le successeur et quatrième fils de Gia Long, était considéré comme le plus talentueux empereur de la dynastie Nguyen. Lors de son règne, de 1820 à 1841, il dirigeait un grand empire en écrasant les rébellions et résistant à la menace coloniale de l’Europe. Ainsi, le Dai Nam, le nom du pays à l’époque, devenait le plus puissant empire d’Asie du Sud-Est. En effet, l’espace national sous le règne de Minh Mang, fut étendu jusqu’à son zénith dans l’histoire du Vietnam, en comprenant la plupart des terres du Laos et du Cambodge d’aujourd’hui.

Le tombeau impérial de Minh Mang

Minh Mang avait prévu de construire sa tombe dès 1826, mais ce n’est qu’en septembre 1840, après quatorze ans de recherche pour un emplacement convenable, que la construction de sa tombe fut effectuée par son fils aîné, l’empereur Thieu Tri. Achevée en 1843, un an après sa mort, la grande tombe de Minh Mang fut le reflet de la vigueur militaire, de la conquête réussie et également du traditionalisme culturel. Construite d’après l’architecture symétrique, les quarante structures du complexe furent entourées par le mur et divisées en deux par un chemin central, qui contient la cour des salutations, le pavillon de la stèle et la tombe de l’empereur. Les palais, les temples, les jardins et les ponts de pierre s’organisent dans une atmosphère tranquille et idyllique. Le mausolée de Minh Mang se trouve sur le mont de Cam Khe, à 12km du centre-ville.

Ticket d’entrée : 100.000VND/adulte et 20.000VND/enfant de 7-12 ans

 

Le tombeau de Thieu Tri, simple et proche de la vie campagnarde 

Le tombeau de l’empereur Thieu Tri, le successeur et fils aîné de Minh Mang, est une combinaison architecturale des tombeaux de ses deux prédécesseurs : Gia Long et Minh Mang. Pendant son règne, Thieu Tri était considéré comme un bon roi qui consacrait beaucoup de temps à la vie de ses habitants. Différent des autres rois, il n’a rien fait pour préparer sa mort, parce qu’il ne voulait pas gaspiller les ressources du pays. Juste avant sa mort, l’empereur Thieu Tri aurait ordonné à son fils de construire une tombe simple, dans un lieu peu élevé, près du pied de la montagne et surtout facilement accessible aux populations et à ceux qui le construisaient. Il recommanda également avec soin que ses funérailles ne soient pas trop luxueuses.

L'un des tombeaux impériaux de Hué : Thieu Tri

Ainsi, son successeur, l’empereur Tu Duc, construisit pendant 3 mois un tombeau simple pour son père, sur une petite colline, près de la citadelle. Il nomma le tombeau : Thuan Dao. Celui-ci, est le seul qui ne soit pas entouré d’un mur. Le complexe est encerclé par des champs de riz verdoyants et des jardins. Situé seulement à 7km du centre-ville, ce tombeau est moins envahi par le flux de touristes puisqu’il est en grande partie en ruine.

Ticket d’entrée : 40.000VND/adulte et gratuit pour les enfants

 

Le tombeau de Tu Duc, écrin poétique autour de l’ancienne capitale 

Au contraire du tombeau simple de son père, celui de l’empereur Tu Duc était considéré comme l’un des plus beaux complexes parmi les mausolées des rois Nguyen. Situé à 6km du centre-ville, chaque édifice du complexe exprime l’âme romantique et l’esprit ouvert de l’empereur Tu Duc, ayant connu le règne le plus long de la dynastie Nguyen, à savoir de 1847 à 1883. En effet, cet empereur avait une forte passion pour l’art et la littérature, ce qui inspira la construction de sa grande tombe. La construction fut réalisée de 1864 à 1867, bien avant sa mort en 1883. Tu Duc avait demandé tellement de travail de corvée et d’imposition supplémentaire qu’il y avait eu une insurrection contre lui. Avant de devenir sa tombe, il s’agissait du deuxième palais du roi et de ses concubines avec de beaux jardins verdoyants, des forêts de pin, un lac et des zones de chasse. Un véritable lieu de détente dans lequel le roi s’amusait et s’échappait de sa vie tragique.

Le tombeau de Tu Duc

En effet, Tu Duc était considéré comme l’empereur le plus infortuné parmi ceux de la dynastie Nguyen. À l’époque, il existait des conflits fraternels pour l’occupation du trône, lorsque les Français renforçait leur emprise coloniale. Tu Duc prévoyait le déclin du pays et donc il ne souhaitait pas s’engager dans une bataille perdue d’avance. Il s’est alors retiré pour construire et apprécier sa propre tombe. D’ailleurs, après avoir contracté la variole dès son enfance, il était incapable de donner naissance à un fils. Pour un roi, perdre sa patrie et ne pas avoir un successeur étaient considérés comme un grand échec. Ses péchés furent également écrits sur sa propre épitaphe, car il n’avait pas de fils pour lui construire une stèle funéraire comme les précédents empereurs. Tu Duc a donc construisit lui-même son épitaphe en décrivant sa propre vie, ses réalisations et ses échecs lors de son règne.

La plus grande épitaphe du Vietnam

Bien qu’il ait estimé que c’était un mauvais présage, l’épitaphe se trouve toujours à l’est du tombeau. Cette stèle, la plus grande de ce type au Vietnam, a dû être importée d’une carrière à Thanh Hoa, située à plus de 500 km. Malgré la grandeur du tombeau et le temps que le roi y passa, Tu Duc et ses trésors furent enterrés dans un autre lieu secret à Hué. Les 200 serviteurs qui ont construit la véritable tombe de Tu Duc ont tous été décapités après leur retour. Ainsi, à ce jour, la tombe de Tu Duc reste toujours un secret.

Ticket d’entrée : 100.000VND/adulte et 20.000VND/enfant de 7-12 ans

 

Le tombeau de Duc Duc, lieu de repos de trois empereurs 

Situé à 3km du centre-ville, le tombeau de Duc Duc, le premier fils adopté de l’empereur Tu Duc, constitue une destination idéale pour une visite rapide dans la ville. Le règne de Tu Duc marqua le considérable déclin du pays et la menace coloniale des Français, lors de leur première invasion en 1858 à la péninsule de Son Tra, Da Nang. Après la mort de Tu Duc en 1883, le Dai Nam devint un protectorat français. Depuis ce moment, la dynastie de Nguyen n’était que fantoche, elle avait perdu son pays au profit des Français.

Les tombeaux impériaux de Hué : Le tombeau de Duc Duc

En 1883, l’empereur Duc Duc n’a régné que trois jours avant d’être destitué et emprisonné. Il était mort de faim après un mois de détention. Sur la route du temple de Kim Quang de la commune d’An Cuu, son lieu de sépulture, le corps du roi était tombé. Ce lieu fut finalement choisi comme son lieu d’enterrement. Jusqu’à six ans plus tard, son septième fils, l’empereur Thanh Thai, trônait et commença à y construire un mausolée pour son père en 1890. L’empereur de Thanh Thai (18 ans de règne), puis son fils, l’empereur Duy Tan (8 ans de règne) avaient des pensées et des activités anticolonialistes. Ils furent donc par la suite détrônés et exilés sur l’île coloniale de la Réunion. Après leurs morts, ils ont été enterrés dans le tombeau de Duc Duc. C’est un mausolée humble mais assez attrayant, il reflète l’architecture impériale emblématique de Hue.

Ticket d’entrée : 40.000VND/adulte et gratuit pour les enfants.

 

Le tombeau de Dong Khanh, une combinaison architecturale européenne et asiatique 

L’empereur Dong Khanh, l’un des trois fils adoptés de Tu Duc, fut le prédécesseur de l’empereur Thanh Thai et régna pendant trois ans, de 1885 à 1888. Le tombeau impérial de Dong Khanh était en fait un temple commémoratif reconverti. D’abord, le roi avait ordonné la construction de ce temple pour commémorer son propre père en 1888, mais, la construction s’est interrompue en raison de sa mort subite. Son successeur, Thanh Thai, l’a par la suite installé dans la tombe de Dong Khanh. Jusqu’en 1916, le fils de Dong Khanh, l’empereur Khai Dinh, répara le tombeau de son père et construisit de nouveaux palais et temples dans le complexe. Enfin, la construction du tombeau de Dong Khanh se termina en 1923 après de nombreux travaux discontinus pendant 35 ans.

Le tombeau de Dong Khanh

Le mausolée de Dong Khanh se situe sur une colline tranquille avec une vue magnifique sur la campagne. Ce roi était un empereur fantoche contrôlé par les Français. Ainsi, il en résulta que sa tombe montra une influence gothique européenne, avec des vitraux et des reliefs en terre cuite se mélangeant à l’architecture orientale traditionnelle. Si le style impérial traditionnel était vraiment présent dans l’architecture de la tombe de Duc Duc, le style européen était clairement illustré dans le tombeau de Khai Dinh. Celle de Dong Khanh est considérée comme une étape de transfert. Le tombeau se trouve à 6km du centre-ville et tout près de ceux de Tu Duc et Thieu Tri.

Ticket d’entrée : 40.000VND et gratuit pour les enfants

 

Le tombeau de Khai Dinh et l’influence de l’architecture occidentale 

L’empereur Khai Dinh fut le fils aîné de Dong Khanh mais il ne lui a pas succédé immédiatement. C’est seulement après les ères de deux rois : Thanh Thai et Duy Tan, qui avaient été exilés en raison de leurs activités anticolonialistes, que Khai Dinh fut intronisé par les Français. Puisqu’il était le fils de Dong Khanh, le collaborateur le plus soumis avec le régime colonial, s’opposant à tout mouvement indépendantiste. Cet avant-dernier empereur privilégia les festins luxurieux, appréciait les influences étrangères et dépensait des sommes énormes sur la construction des édifices, notamment pour son propre tombeau.

La cour des salutations à Hué

Sa construction dura pendant 11 ans, ce qui coûta beaucoup de travail, de peine et d’argent. D’ailleurs, la lourde imposition sur les paysans pour financer la construction causa son impopularité persistante. Malgré sa dimension plus modeste par rapport à celle des autres tombeaux, le tombeau de Khai Dinh est un ouvrage atypique, somptueux et plus sophistiqué avec des motifs minutieusement réalisés et un mélange de plusieurs styles architecturaux tels que indien, roman, gothique et bouddhiste. Les matériaux utilisés pour la construction étaient tous transportés de la France, de la Chine et du Japon. Ce qui est peut-être le plus frappant, c’est le contraste entre l’extérieur et l’intérieur du tombeau.

Le palais Thien Dinh dans l'un des tombeaux impériaux de Hué

Malgré son aspect extérieur sombre en pierre sophistiquement sculpté, l’intérieur vous étonnera par une opulence des décorations mosaïques de couleurs vives avec des morceaux de verre et porcelaine, des peintures murales incrustées d’or. Le plafond du palais de Thien Dinh fut décoré de trois fresques de grande subtilité, en céramique et en verre « Neuf dragons cachés derrières des nuages », sont considérés comme les peintures les plus précieuses du Vietnam. Cette édifice, le dernier tombeau de la dynastie de Nguyen marque la phase terminale de la dernière dynastie féodale et l’indépendance nationale. Il se trouve à 10km du centre-ville.

Ticket d’entrée : 100.000VND/adulte et 20.000VND/enfant de 7-12 ans

La ville de Hué et ses environs regorgent de vestiges du passé et offrent un grand choix de visites pour les amoureux d’Histoire. Chacun de ces temples dispose d’un vrai intérêt, chaque voyageur y trouvera un aspect qui le touche particulièrement. Maintenant que vous avez toutes les clés en main, il ne reste plus qu’à choisir les tombeaux impériaux qui vous souhaitez découvrir !

Et pour découvrir toute la beauté impériale de Hué :
>>> Un cours de cuisine impériale à Hué
>>> Une grande traversée du Vietnam en 15 jours
>>> Découvrir le Vietnam en famille

 

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *