Les pèlerins apportent des offrandes au Pha That Luang

Le Pha That Luang, l’un des trésors les plus précieux du Laos

Le Pha That Luang est sans aucun doute le bâtiment le plus célèbre du Laos. Situé en plein cœur de la capitale Vientiane, ce stupa couvert d’or resplendit à travers la ville comme un bijou porté avec fierté par les Laotiens. Son nom se traduit d’ailleurs par « stupa suprême ». Couvert d’or et situé au coeur de la capitale, il s’agit d’un haut-lieu religieux, un peu à la manière de la pagode Shwedagon de Birmanie. Ce symbole du bouddhisme et emblème du Laos possède notamment un passé riche, entre légendes et histoire.

 

Les origines du Pha That Luang

La légende raconte que le Pha That Luang fut construit au IIIème siècle afin d’accueillir le sternum de Bouddha. Le fameux empereur Indien Ashoka aurait alors envoyé des émissaires à travers l’Asie du sud-est afin de diffuser la religion bouddhiste. Mais au XXème siècle, les travaux de Léon Fomberteau qui œuvrait alors à la restauration du monument ont placé l’origine du stupa aux alentours du XIIème et XIIIème siècle. Une sculpture du roi sculpture du dernier roi d’Angkor, Jayavarman VII fut découverte. Ainsi, les archéologues ont pu en déduire une forte relation entre la ville de Vientiane et l’Empire Khmer. Ainsi que, malgré qu’il y ait des traces d’implantation précédente, le site  aurait été bâti par les Khmers. Enfin le stupa prendra sa forme actuelle à partir de 1566 sous l’influence du roi Setthathirath.

Durant son histoire, le bâtiment fut détruit à de nombreuses reprises notamment par le Siam en 1827. En 1901, alors que le Laos est sous protectorat Français, des travaux de rénovation sont annoncés par l’Ecole Française d’Extrême-Orient. Cependant, face à l’hostilité des Laotiens qui souhaitent retrouver l’architecture ancestrale du lieu, les travaux sont abandonnés.

Le stupa prendra sa forme définitive à partir de 1930 et sa rénovation par le gouvernement laotien.

 

La Pha That Luang dans la culture laotienne

Le Pha That Luang est l’un des trésors des Laotiens. Ce bâtiment est l’un des véritables emblèmes de la ville de Vientiane mais aussi du pays tout entier. En effet, ce stupa est symbole de pouvoir religieux mais aussi politique.

Le meilleur exemple de la puissance de ce lieu et qu’il est présent sur l’ensemble des billets de banque laotiens. Aussi, le Pha That Luang est présent sur les armoiries du pays, ce qui fait officiellement de ce stupa l’emblème du Laos.

Le Pha That Luang est aussi évidemment un cœur religieux au Laos. Tout d’abord car il attire de nombreux pèlerins, mais aussi car une cérémonie bouddhiste honore le lieu chaque année.

Le Boun Namatsakane Pha That Luang se déroule lors de la première pleine lune du mois de novembre. Cette célébration dure 3 jours et 3 nuits. Les pèlerins et touristes du Laos mais aussi des pays voisins se réunissent alors dans les rues de Vientiane pour des processions aux flambeaux et des dons d’offrandes. Ils se rendront également au stupa pour présenter leur respect. Mais la célébration s’accompagne également de fêtes à travers les rues de la capitale. Vous pourrez voir des Laotiens pratiquer des jeux traditionnels, assister à des concerts et vous régaler de plats laotiens !

Les célébrations de Boun Namatsakane Pha That Luang sont à ne pas rater si vous passez dans la capitale en novembre.

>>> Le Vat Phou, le petit Angkor laotien
>>> Culture du Laos : L’animisme

Visiter le Pha That Luang

Il est très facile d’accéder au Pha That Luang depuis le centre-ville de Vientiane. Le stupa se situe à environ 4 km. Vous pourrez donc vous y rendre à pied ou en cas de fortes chaleurs ou de pluie, en tuk-tuk pour quelques kips.

Les frais d’entrée au site sont de 5 000 kips laotiens (0.50 euros). Vous pourrez également acheter quelques offrandes ou faire une petite donation au stupa lors de votre passage. Étant un lieu hautement religieux, pensez à venir les jambes et les épaules couvertes avant d’entrer dans le stupa. Si vous n’avez rien pour vous couvrir, vous pourrez alors louer un morceau d’étoffe à l’entrée pour quelques kips.

Nous vous conseillons également de visiter le site au lever ou au coucher du soleil afin d’éviter les fortes chaleurs du milieu de journée.

Le Pha That Luang est l’une des merveilles du pays à ne pas manquer. Il s’agit d’un lieu emblématique du Laos et une visite du site est une bonne immersion dans la culture et la spiritualité laotienne.

Et pour plus d’idées de voyage au Laos, c’est par ici >

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *