Le lac cratère dans la région de Banlung

Banlung, une terre de légendes

Bien à l’est du Cambodge, se situe la province du Ratanakiri et son chef-lieu Banlung. Il s’agit d’une petite ville sans prétention. Bien peu de touristes viennent s’aventurer dans la région. Mais aussi et surtout, les locaux ne vivent pas uniquement du tourisme mais aussi de nombreuses autres activités. Mais Banlung, c’est aussi un point de ralliement pour les ethnies minoritaires et les locaux en général qui vivent dans les environs. Pour les voyageurs, la ville est un excellent point de départ pour partir à la découverte de la campagne environnante, de ses jungles et de ses cascades.

>>> Découvrir la province du Ratanakiri

En effet, les alentours de Banlung sont tout simplement un autre Cambodge. Plus isolé, plus cosmopolite, bercé de légendes et d’histoires et à la géographie particulière qui donne à la région un charme unique dans le pays.

 

La ville de Banlung

Les routes poussières de la région de BanlungLa ville de Banlung tire son nom du cambodgien et veut dire « terre rouge ». La terre rouge est en effet l’un des symboles de la région. Que vous soyez en voiture, en moto ou à pieds, vous vous retrouverez souvent à la fin de la journée, couverts de cette poussière qui vient se coller aux cheveux ou à la peau durant la saison sèche. Durant la saison humide en revanche, cette poussière se transforme en une boue qui peut rendre les déplacements dans la région compliqués.

Banlung est donc le cœur de la province du Ratanikiri, c’est ici que toutes les semaines, les ethnies minoritaires se rejoignent pour vendre leurs produits ou acheter des biens spécifiques. Il s’agit donc d’un carrefour où tous les habitants de la région passent. La proximité de la ville avec les frontières vietnamiennes et laotiennes ont également favorisé le mélange des populations dans la région.

La région et la ville est encore préservée du tourisme de masse. En effet, la région vit principalement de l’exploitation de l’hévéa mais aussi de ses mines de pierres précieuses qui ont fait la renommée de la province. Ratanakiri signifiant littéralement « mine de pierres précieuses » en khmer. En bref, la petite ville de Banlung n’est pas plus charmante ou fastueuse que les autres villes du Cambodge. Mais sa véritable richesse réside dans l’atmosphère qui y règne. Une ambiance animée, typique d’un cœur économique et culturel de la région où tous se retrouvent pour échanger, discuter, se rencontrer.

 

Une région verte et naturelle

Ce qui fait aussi la richesse de Banlung c’est aussi et sans doute les paysages naturels magnifiques qui parsèment la région. Le sentiment pour beaucoup de voyageurs de se trouver dans un autre monde, isolé du reste du Cambodge. Si vous êtes un amoureux de grands espaces, vous serez servis !

On trouve notamment des jungles épaisses où vivent encore de nombreux animaux  dont quelques mammifères rares comme des éléphants, des gibbons, des panthères nébuleuses ou encore des ours. Ne vous attendez tout de même pas à rencontrer ces espèces, étant très discrètes. Vous pourrez aussi rencontrer des créatures plus curieuses dont certains insectes ou encore des écureuils volants. Ces grands espaces offrent donc des conditions d’épanouissement parfaites pour la faune et la flore. Même si celle-ci est aujourd’hui en danger à cause de la déforestation. Pourtant quelques initiatives sont mises en place afin de protéger cet écrin de nature dans l’est du pays.

>>> Tour d’horizon de la faune d’Asie du sud-est

Vous pourrez notamment pratiquer des treks de quelques jours, avec des nuits en plein cœur de la jungle ou chez les habitants de la région, pour la plupart issues de minorités ethniques. Ces treks vous mèneront notamment à quelques magnifiques cascades que nous vous conseillons de visiter à la fin de la saison des pluies (octobre-novembre). En effet, les cascades sont gonflées par les pluies, leur débit est plus important et pourrez profiter d’une baignade dans les piscines naturelles.

Les cascades de la région

Parmi les cascades les plus connues de la région mais aussi les plus proches de Banlung, on pourra notamment citer celles de :

  • Cha Ong et ses 18 mètres de haut
  • Kan Chang, où vous pourrez notamment profiter d’une bonne baignade
  • Ka Tieng, pour une baignade en plein cœur de la jungle

La région de Ratanakiri compte plusieurs dizaines de cascades que vous pourrez explorer en moto par exemple. Vous devrez néanmoins vous éloigner un peu plus de la ville.

Le lac de cratère de Boeng Yeak Lom.

Le lac Yeak Lom près de Banlung

Ce lac est une véritable curiosité naturelle puisqu’il est parfaitement circulaire. Il serait le résultat d’un impact de météorite mais plus probablement d’un ancien cratère de volcan vieux de près de 700 000 ans. Situé à seulement 5km du centre de Banlung et donc facilement accessible en moto, en vélo ou même à pied. Le lac est cependant complètement entouré de végétation. Vous pourrez y croiser quelques oiseaux exotiques qui viennent rompre la quiétude de l’endroit. Ce lac est tout simplement parfait pour un pique-nique (avec ses petites cabanes de bois) et une baignade dans les eaux bleues cristallines du lac (quelques pontons facilitent notamment la baignade).

Ce site exceptionnel par son aspect est aussi entouré de nombreuses légendes. Certains diront que le lac est habité par d’étranges créatures. D’autres que le site serait protégé par les esprits. En tout cas, le site aujourd’hui géré par l’ethnie Tompuon. C’est un bon moyen de s’introduire aux ethnies minoritaires qui peuplent la région du Ratanakiri.

 

Les ethnies minoritaires de la région de Banlung

Le marché de BanlungDe nombreuses ethnies minoritaires peuplent la région de Ban Long. On trouve notamment des Jarai, Brau, Tompuon ou encore Kavet. Mais on trouve aussi quelques populations laotiennes et chinoises. Les jours de marché, tous se rejoignent en ville pour vendre et acheter des marchandises. Mais le meilleur moyen de rencontrer et de partager avec ces ethnies est sans aucun doute une nuit chez l’habitant.

Pour rencontrer les ethnies minoritaires de la région, il est cependant indispensable de s’y rendre avec un guide. En effet, de nombreux codes entourent la vie et les traditions des ethnies. Ainsi, lors des rituels, il ne sera par exemple pas possible de pénétrer dans le village. Un guide local saura notamment repérer les signes de cérémonies dans le village. Alors que le tout-venant pourrait passer à côté de ces indices pourtant évident pour les initiés.

Les ethnies ont également des tabous à connaître pour ne pas les offenser comme par exemple ne pas photographier les autels. Pour bien profiter d’une rencontre avec les ethnies, nous vous conseillons de passer au moins une nuit dans le village. Les habitants apprendront à vous connaître et seront certainement moins réticents à l’idée d’être photographiés par exemple. Évitez donc les visites express et impersonnelles. Il est essentiel de vous intégrer pour mieux comprendre leur culture et leurs coutumes et vous serez accueillis avec beaucoup de chaleur.

Les sépultures des ethnies de Banlung

Un bon exemple de la culture particulière de ces ethnies est leurs sépultures. En effet, il n’est pas rare dans cette province de croiser des cimetières au cœur de la jungle. Les défunts y sont enterrés et un totem à leur effigie est placé afin de veiller sur la sépulture. Ce genre d’endroit est souvent indiqué et il n’est pas conseillé d’y pénétrer. Vous pourrez avec l’autorisation du chef de village ou accompagné d’un habitant. Il est également important de respecter ce lieu de croyance et de recueillement. Ne touchez à rien et évitez de prendre des photos sans permission.

Totem funéraire des Jalaï près de Banlung

La région de Ban Kung regorge donc d’activités et de sites à découvrir dans un rayon de quelques kilomètres. Une nature exceptionnelle, mais aussi une culture aussi intrigante que mystérieuse. Cette région vous emmène dans un autre Cambodge. Plus profond et plus naturel où des populations vivent encore en communion avec leur environnement et où les croyances rythment encore leur vie.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *